Sortie du 8 Mai 2016

Un temps sublime, enfin du soleil et de la chaleur, on était tous d’accord: qu’est-ce que c’est bien, les scouts, quand il fait beau!!! (attention, pas de méprise: c’est bien tout le temps, mais quand il fait beau, c’est vraiment top!

Et là, le temps au rendez-vous, l’herbe haute et douce (heu…sauf les orties fraiches, quand même!), les jeunes feuilles sur les arbres, et les loups charmants, attentifs et impliqués dans les jeux et les activités…on ne demande rien de plus pour passer une excellente journée.

Nous avons accueilli et fait la connaissance d’Ivan, un ami d’Oryx, qui est venu voir comment c’était d’être chef, et qui a trouvé ça chouette! (chouette!!!! pourvu qu’il transforme l’essai!!! 😉   )

et sinon, grosse présence des loups avec 26 enfants.

Chez les Blancs, on avait: Jules, Corentin, Bertie, Gabin, William et Sonny

Chez les Bruns: Loup Loyal, Patte Agile, Camille, Baptiste, Pablo, Raphaël,Valério et Cillian

Chez les Gris: Pelage Serviable, Toscane, Simon R, Charlotte, Nathan et Paul G

Chez les Noirs: Patte Efficace, Louka, Paul M, Emilie, Juliette et Eliott

Et chez les chefs: Arka, Oryx, Ivan et moi, Girafon.

Nous sommes montés directement dans les bois et avons commencé par construire, chaque sizaine avec un chef, les cabanes qu’ils nous réclamaient depuis plusieurs sorties.

IMG_8829

la cabane des Blancs

la cabane des Blancs

La cabane des Bruns

La cabane des Bruns

La cabane des Gris

La cabane des Gris

Et la cabane des Noirs

Et la cabane des Noirs

Les loups ont ensuite fait leur feu et mangé en sizaine et en autonomie. Malheureusement, plusieurs d’entre eux nous ont signalé avoir mangé froid. Nous en avons donc profité pour rappeler que le panier trappeur doit chauffer 10 minutes, et que c’est long, et que si quelqu’un avait par malheur de la nourriture crue, il fallait venir nous voir, pour ne pas risquer d’être malade en la mangeant: on trouvera toujours le moyen soit de la cuire, soit, si c’est trop long, de partager avec les copains ou avec nous!

Un petit temps libre où ils ont fignolé leurs cabanes, puis le grand jeu:

Mowgli décide de partir pour le village, qui est très loin de sa tanière. En arrivant près du village, les gardiens de troupeaux tentent de l’empêcher de passer , car il est accompagné de ses loups, et que les gardiens de troupeau, à l’extérieur du village, prennent peur. Buldeo le chasseur demande au gardiens de troupeau (la haute dizaine) de vérifier les intentions de la meute et de Mowgli en les interceptant et en les fouillant (le temps de compter jusqu’à 20 gros gros buffles, ou 20 crocodiles, au choix). (jeu du contrebandier (45 min)) Ils trouvent alors des papiers sur lesquels sont inscrits des choses que font les hommes habituellement ( chanter, lire, cuisiner, faire du feu, utiliser des outils sans se blesser, être gentil envers les autres…) et s’aperçoivent que ce sont des choses que Mowgli et les loups souhaitent apprendre au village des hommes. Ils décident de les accueillir au village.

IMG_8839

IMG_8840

le chef du village, Messua, Buldéo et Mowgli

le chef du village, Messua, Buldéo et Mowgli

IMG_8843

Mowgli arrive au village accompagné des hommes (qui s’incorporent au jeu), le grand prêtre l’accueille, mais Mowgli ne comprend pas le langage des hommes… (atelier décodage morse, par équipe de 3 ou 4 louveteaux) (15min)

« Ce que la jungle a pris, la jungle a rendu. /Trouve la maison de Messua, celle qui a perdu son fils Nathoo, /tu apprendras leurs usages et tu deviendras l’un d’entre eux./ La terre rouge est son amie et sa demeure/ Tiens-toi bien et elle t’adoptera. »

A terre rouge, Messua leur propose une sorte de Time’s up pour apprendre les usages des hommes: on fait 2 équipes, chaque loup doit faire deviner à son équipe une des choses marquées sur les papiers du jeu précédent ( jeu du contrebandier), chaque équipe en alternance. On chronomètre le temps que met chaque enfant à faire deviner, on additionne le tout, et on a l’équipe qui a appris le plus vite à parler la langue des hommes.

IMG_8841

C’est l’équipe la plus rapide qui reçoit le droit de regarder le plan d’autour de nous, où est caché le goûter.

Comme nous avions un peu de temps et que le chef du village avait en main l’Ankus du Roi, un bâton servant à diriger les éléphants, orné de joyaux et de pierreries, et qui entraine la mort dans son sillage, par grande convoitise, le chef, homme très gras et très sage décida d’équilibrer les politesses: la jungle avait fait un cadeau au village en y faisant venir Mowgli et ses frères loups, il allait faire un cadeau à la jungle et lui rendre l’ankus ( ce que nous n’avions pas eu le temps de faire dans un précédent jeu.)

Mais alors que nous nous rendions aux grottes froides, nous avons croisé les sacs des éclaireurs… et nous les avons cachés…oups…pour signer notre forfait, nous leur avons laissé l’ankus…

Apparemment, ils les ont trouvé sans problème et ont pris la blague de manière placide et flegmatique…

Nous avons ensuite gouté, fait notre rocher du conseil, où il a été proposé de faire un jeu de gamelle, ou 44 délivrance? je ne me souviens plus du nom…désolée, et un jeu d’approche pour une prochaine sortie. Tous les loups étaient ravis de la sortie, et nous aussi!!!

Et retour au local!

IMG_8849