Le roi Arthur

Le roi Arthur avait trois fils, quel supplice !

Mais c’était un excellent roi, oui ma foi !

Par lui ses fils furent chassés

Oui chassés à coups de pied

Pour n’avoir pas voulu chanter ;

Pour n’avoir pas voulu chanter, ohé ! (bis)

Par lui ses fils furent chassés

Oui chassé à coups de pied

Pour n’avoir pas voulu chanter.

 

Le premier fils se fit meunier, c’est bien vrai !

Le second se fit tisserand, oui vraiment !

Le troisième se fit commis d’un tailleur de son pays

Un rouleau de drap sous son bras ;

Pour n’avoir pas voulu chanter, ohé ! (bis)

Le troisième se fit commis d’un tailleur de son pays

Un rouleau de drap sous son bras.

 

Le premier fils volait du blé, c’est bien laid !

Le second fils volait du fil, c’est bien vil !

Et le commis du tailleur volait du drap à toute heure

Pour en habiller ses deux frères ;

Pour n’avoir pas voulu chanter, ohé (bis)

Et le commis du tailleur volait du drap à toute heure

Pour en habiller ses deux frères.

 

Dans l’écluse le meunier s’noya ha, ha, ha !

A son fil, le tisserand s’pendit hi, hi, hi !

Et le diable mis en furie emporta le p’tit commis

Un rouleau de drap sous son bras.

Pour n’avoir pas voulu chanter, ohé ! (bis)

Et le diable mis en furie emporta le p’tit commis

Un rouleau de drap sous son bras.