Le rata

Si j’ai pour la cuisine un goût très prononcé
C’est grâce à ma cousine qui m’a éducaillée
C’est à ses connaissances que je dois de savoir
Avec un peu d’aisance faire un œuf au beurre noir !

Et le rata, et le rata, je connais qu’ça, je connais qu’ça,
C’est moi la cusinière de la troupe
Et le maggi, et le maggi, et le riz, et le riz,
Tout me sert à préparer la soupe.
Je fricote la popote sans jamais m’lasser,

Pour faire une omelette, j’m’y entends durement
J’élève dans une assiette trois douzaines d’œufs seul’ment
J’ajoute de la farine et une pincée de sel
Un peu de graisse surfine et puis du caramel.

Quand notre caisse est riche et les gens généreux
D’épargne je me fiche et je fais du copieux
Une bonne friture servie dans un p’tit plat
Ou de la confiture avec du chocolat.

Parfois j’ai la déveine, cela peut arriver
Malgré toute ma peine, voilà l’rata brûlé
Tout le monde ronchonne et veut me dégommer
Mais moi je leur chantonne pour les consoler