La Marie-Jeanne

Ami la mer est dure pour les marins bretons (bis)
Et pourtant tous ils l’aiment,certains même en mourront.
Ami la mer est dure pour les marins bretons (bis)

Adieu la Marie-Jeanne,adieu toi que j’aimions (bis)
C’est pour toi que je pêche ces milliers de poissons.
Adieu la Marie-Jeanne,adieu toi que j’aimions (bis).

Demain au creux des vagues j’penserons à la maison (bis)
Je prierai Notre-Dame,ou je me soulerons.
Demain au creux des vagues j’penserons à la maison (bis)

Sur mes filets sans fin,mes mains elles saigneront (bis)
Mais qu’ importe mes mains,si je prends des poissons ?
Sur mes filets sans fin,mes mains elles saigneront (bis).