Dimanche 6 décembre 2015

Le matin, installation des nouveaux coins de patrouille. Après avoir cherché un endroit propice pour s’installer avec 4 arbres pour la table, un espace dégagé pour le feu et un coin plat pour la tente, les patrouilles ont coupé du bois pour faire leur table, simple et efficace, elle devra être montée en 30 min avec 8 brêlages et un patelage qui se déroule, elle sera rangée encore plus vite, ainsi les patrouilles pourront manger sur des bancs et une table à chaque sortie, laisseront leur coin propre et rangé, et travailleront leurs brêlages pour être hyper efficace pour le camp.20151206_133956

A midi les recettes ont fonctionné plus pour certains que pour d’autres.

L’atelier chant n’a permis d’apprendre qu’un chant puisque les éclés n’avaient encore pas recopié leurs chants dans leur carnet de chants. Mais nous avons révisé ceux d’avant.

20151206_152250L’après-midi atelier secourisme avec les secouristes et leurs assistants, pendant que les autres poursuivaient les installations.

Jeu d’approche pour rentrer au local, et pas de bol les chefs avaient anticipé par où les éclés passeraient…Tous vus, tous perdu.

On finit avec une formation des trésoriers et la remise de foulard à Charlotte, Maylis et Kenny, bienvenue à eux et longue vie d’aventure scoute.

Dimanche 22 novembre 2015 – Initiation tracking et paret

Le matin, distribution des écussons des postes d’action des patrouilles puis initiation au pistage (tracking) dans la neige.

Préparation des repas, avec pour menu : Attérreaux de comté et sa salade de méli-mélo, et une tarte chocolat banane. Voir la fiche de préparation de la sortie.
Seule la patrouille des Cerbères a tenté le menu en entier en réalisant les attéreaux sur place et Thomas la tarte à la maison. Les chefs eux ont bien tout réussi et ont tout fait sur place.

20151122_143012

Miam la tarte chocolat banane faite au feu de bois et neige.

20151122_141317

Attéreaux de comté sur salade de méli-mélo.

 

Comme tous les éclés n’avaient pas copié les chants chez eux, et qu’il faisait déjà un peu frais aux doigts, seul le chant Away Haul Away a été dicté et appris.

Puis direction les hauteurs de Ferrières pour s’élancer sur les pentes certes peu enneigées, mais suffisantes pour glisser et bien s’amuser.