SORTIE LOUPS du 18 novembre 2018

Les Chefs présents: Iguane, Zibeline, Girafon, Rama, Arka

A l’assaut du sentier, enveloppée de rires et d’éclats de voix joyeux, la petite troupe de louveteaux s’approchait de la clairière où je les attendais, munie de mon fidèle appareil photo. Il faut dire que le programme de la journée s’annonçait riche et enthousiasmant. Pour la première fois, la matinée donnerait lieu à une débauche de talents par un concours de land art. Il  me fallait assister à l’évènement, quitte à  braver le plus rude des éléments : le froid glacial de ce matin de novembre.

Les sizaines, disséminées dans la forêt, retrouvaient leurs campements respectifs, débarrassés de leurs tapis de feuilles à grands coups de pieds. Chacun s’installait, posait ses affaires, renouait avec ses camarades. Le planning semblait bien rodé déjà.

A l’appel des chefs, j’assistais, impressionnée par l’attention de nos enfants, aux rituels de la meute : chants enjoués et saluts de rigueur. Le moment était solennel pour certains de nos rejetons qui obtinrent à l’occasion les insignes de leurs statuts respectifs. Couture en vue à la maison ! 

Au-dessus de nous, au-delà des cimes dépouillées des arbres, le soleil avait percé la couche de nuages mais manquait d’ardeur pour réchauffer les petites mains. Le concours lancé, j’admirais immédiatement le courage et l’entrain de nos petits scouts que je retrouvais les mains enfouies dans l’argile. Les idées fusaient, les techniques s’improvisaient, chaque petit louveteau y allait de ses essais plus ou moins couronnés de succès. Les arbres de la forêt devenaient autant de supports à ornementer. Nez crochus, bouches tordues, yeux en feuilles mortes, nos louveteaux s’avéraient des champions de créativité ! 

Feuilles, aux couleurs chamarrées, branchages aux courbes torturées, outils en tous genre pour modeler la matière, les enfants firent fi de tous bois pour se montrer à la hauteur du concours. 

J’assistais, impressionnée, à la naissance d’une galerie de portraits, de mandalas colorés. Preuve à l’appui, on peut se montrer le plus parfait petit aventurier en gardant son âme d’artiste.

A l’approche des résultats du concours, je laissais nos ingénieux louveteaux qui trépignaient d’impatience malgré le froid, enthousiasmés par cette expérience et curieux de découvrir la suite des réjouissances : la journée s’annonçait loin d’avoir épuisé son lot de surprises. J’avais subrepticement repéré dans un coin un énorme taureau de bois noir qui n’allait pas manquer de prendre part aux activités !

 

La curiosité me tenaillait…. mais pas autant que le froid qui eut raison de moi et me renvoya à mon intérieur chauffé

A une prochaine fois (en combinaison ?) !

                                                                                                                                                                                                              Magnifique compte rendu de la journée écrit par Fabienne (Dame de Iguane)

 

petit plus…..

Pour les petits curieux voici quelques moments secrets….

Akela était là pour la remise des foulards et des mieux

    

 

 

 

 

 

 

 

Je me suis régalée de voir tant de bonheur sur le visages des loups et des chefs.

Un grand MERCI

                                                                                                                  Arka

 

Compte rendu de la sortie du 14 octobre 2018 Terre Rouge

Chefs présents : Zibeline, Iguane, Rama, Mouflon, Girafon.

Nous voici réunis pour la deuxième sortie de l’année. Après avoir rassemblé les louveteaux de la meute Terre Rouge, nous montons dans les bois pour une matinée dédiée à la technique et à la sécurité autour du couteau et du feu.

Nous levons les couleurs, puis nous essayons de mémoriser les prénoms de tous grâce à un jeu de « valise », ensuite par petits groupes, nous apprenons comment faire un bon service de bois pour allumer le feu, et comment se servir de son opinel en toute sécurité.

Pendant ce temps, la haute sizaine débat sur le rôle des sizeniers et des sous-sizeniers.

Pour clore cette matinée, les loups de la haute sizaine ont imaginé toutes les bêtises que pouvaient faire les bandar logs autour d’un feu ou avec un couteau ! Heureusement, les jeunes loups qui avaient bien retenu la leçon des chefs, leur ont rappelé ce qu’il ne fallait pas faire.

Après le repas, l’heure de la chasse est arrivée.

Des bûcherons (nos dahus, qui nous ont rejoints pour l’après midi) sont autour d’un feu avec un bébé. Un tigre féroce les attaque, les faisant fuir en abandonnent le bébé. Shere Khan, car c’est bien lui, en voulant attraper l’enfant, saute dans le feu et se brûle. Il abandonne sa proie. Père Loup qui a assisté à a scène attend le retour les bucherons et finit par emmener le petit d’homme à Mère Loup. Elle décide immédiatement de l’adopter. 

Mais comment fallait-il le nourrir? Les louveteaux, aidés de Baloo, ont dû trouver le village des hommes, puis y pénétrer sans se faire prendre pour rapporter à la tanière le précieux lait. Une fois la nourriture de Mowgli récupérée, il a fallu trouver la recette pour reconstituer le breuvage du petit d’homme. Nous avons goûté ce lait mais…beeerk, c’était bien de la nourriture pour petit d’homme et pas pour des louveteaux !!

La danse de Mowgli a terminé notre chasse .

Comme il nous restait du temps et de l’énergie, nous avons joué à Dauphin Daupine (et hop, on révise les prénoms) puis avons assisté à la transformation d’une bande de bandar-logs en louveteaux (un épervier en fait).

Après le goûter pris tous ensemble, au Rocher du Conseil chacun a pu s’exprimer sur sa journée. Et ils ont « tout aimé »

Rendez-vous le 18 novembre pour la prochaine sortie.                                                      Zibeline

Week End Loups du 26 et 27 mai 2018

Week end Loups pour donner un avant goût aux enfants sur le déroulement du camp de cet été.

Déroulement:

Arriver le samedi dans les bois à 15h30 –

Découverte des grandes tentes Rouchies (pour dormir) ainsi que la tente des intendants, tous ça montées le matin par les Dahus.

Bravo à cette super équipe.

 

 

Levée des Couleurs

puis avec l’aide des chefs et des loups, mise en place des duvets et des règles de vies.

 Ensuite moment pour les progressions.

       Rouler son foulard                                                                                                                              Faire ses lacets

 

 

 

 

 

Le soir, repas parfait! merci aux intendants

et petite veillée pour apprendre les nouveaux Nom de Jungle par Akela.

Le matin réveil fait par notre ami le Coucou. Et super petit déjeuner

Étirement puis derrouillage en chanson avec des « Câlin le matin…. »

Rangement des sacs et des Rouchies.

10H Activité peinture et dessin sur bois pour faire une petite surprise aux mamans chéries. Et oui elles n ‘ont pas été oubliées.

11H30 les loups ont bien travaillé et certains ont été récompensés.

petit message de chef: « Durant le we plusieurs créneaux ont été consacrés à la progression dans les savoir faire des louveteaux. Auprès des chefs ou avec leurs frères loups ils ont progressé dans leurs apprentissages sur le thème du scoutisme (chants, livre de la jungle), sur la nature (reconnaitre des arbres, des plantes,…), ou des techniques (noeuds, feu,…). Ces apprentissages ont été validés avec enthousiasme par leurs chefs.

C’est ainsi que nous avons eu le plaisir de remettre lors d’une cérémonie à plusieurs loups, soit leur patte tendre, alors que d’autre ont ouvert leur premier œil (1ère étoile), et enfin 2 louvettes ont ouvert leurs 2 yeux (2ème étoile). » Kotick
12H superbe repas Tajine de poulet aux pommes de terre et citrons confits et petit dessert exceptionnel comme de sublime cornes de gazelle.
Temps libre après le repas pour les loups et préparation du grand jeu pour les chefs.
14H Lancement du grand jeu « La Quête de l’eau dans le désert du Sahara ».

 

 

 

 

 

 

 

16H Goûter avec un beau rocher du conseil

petit message de chef:

« De très bonnes conditions cette année pour un pré-camp réussi : des Dahus motivés et efficaces qui ont préparés les lieux, des intendants aux petits soins – du haut niveau – un temps très clément. Bref, nous serions bien restés plus longtemps. 
D’autant plus que notre meute est très volontaire et joyeuse. Les louveteaux plein d’ardeur ont bien progressé. » Messua
17H Retour au local et accueil chaleureux des parents.
Un grand MERCI à tous pour votre participation
Oursement vôtre
ARKA